Auteur :    ANNY  DUPEREY

 

Expo place Léo Magne en extérieur

 

 BIOGRAPHIE

 

Née le 28 juin 1947 à Rouen, Anny Duperey est comédienne de théâtre et de cinéma mais elle est également peintre, écrivain et photographe.

Lorsqu’Anny arrive à Paris pour démarrer sa carrière de comédienne, elle a une vingtaine d’années et vit chichement dans un studio meublé. Elle a hérité des photos de son père qu’elle s’est dépêchée, sans même y jeter un œil, d’enterrer au fond d’un tiroir – qu’elle ne rouvrira que vingt ans plus tard et qui donneront « Le Voile noir ».

 

Un jour, lors d’une séance photos, Anny se sent irrésistiblement attirée par l’appareil qui la mitraille. C’est un Leicaflex avec un téléobjectif de 180 mm, appareil de professionnel, bien trop cher pour elle, mais qu’à cela ne tienne, elle court s’acheter exactement le même dans un élan irrépressible et joyeux.

Elle se prend alors de passion pour la photographie, la technique, le développement, le tirage. Cet appareil ne la quittera jamais et, pendant une vingtaine d’années ,
Anny fera des portraits de ses amis ou de comédiens croisés sur les plateaux,
et des paysages.

 

Elle a étudié à l’École nationale des Beaux-Arts de Rouen, au Conservatoire d’art dramatique de Rouen, puis au Conservatoire national d’art dramatique de Paris.
Elle a joué vingt cinq pièces au Théâtre, du plus classique Giraudoux et Shakespeare à des œuvres plus contemporaines, comme André Roussin.

Au cinéma et à la télévision, ce n’est pas moins de quatre vingt six films qu’elle a interprété auprès de grands réalisateurs, comme J.Luc Godart, Alain Resnais.

 

Sans compter les treize saisons de la célèbre série télévisée «Une famille Formidable». Elle a reçu de nombreuses distinctions et récompenses :
deux «Sept d’or meilleure actrice de fiction», une Nomination au «César meilleur second rôle», cinq nominations au «Molière meilleure actrice».

 

Elle est l’auteur de romans à succès, dont «Le Nez de Mazarin», «L’Admiroir» (couronné par l’Académie française), «Allons voir plus loin, veux-tu ?», «Une soirée», et d’ouvrages plus autobiographiques comme «Le Voile noir», «Je vous écris...» et, plus récemment, «Le rêve de ma mère» (2017), qui paraît en même temps que son livre- photo  :  «Les photos d’Anny».

 

En Juillet-Août 2018, elle a exposé ses photographies argentiques noir et blanc en Corrèze auprès de celles de son père, Lucien Legras.

En novembre 2018, la galerie parisienne VOZ lui a consacré une exposition reprenant l’ensemble de son œuvre photographique.

Dans le cadre des quinzièmes Promenades photographiques de Vendôme,
elle sera mise à l’honneur en compagnie des photographies de son père et
de sa sœur.

 

Elle fut la marraine de l’édition 2019  du festival "off " de Visa pour l’image où une exposition lui a été dédiée  au Palais consulaire de Perpignan.

Toujours en 2019 la célèbre galerie des écuries de Waterloo en Belgique
présenta son travail.